dimanche 1 mai 2016

Mon accouchement sans péridurale !!!

Comme je vous l'avais dit, je lance la rubrique accouchement en commençant par celui de ma petite dernière. Toutes les semaines je publierai un récit d'accouchement, en anonyme ou non, si vous le souhaitez envoyez moi le votre à cette adresse :
coursmamancours@gmail.com
en me précisant la date d'accouchement, la date de terme, et le mode d'accouchement, une petite photo si vous le souhaitez ;)

Loula.
Bébé numéro 3.
Déclenchement.
Date de terme 10 mai, date d'accouchement 21 avril.
Accouchement sans péridurale.


Pour bébé3 ma phobie des aiguilles ayant légèrement augmentée je souhaite accoucher sans péridurale...comme si l'accouchement faisait moins mal que la piqure, des fois je ne dois pas trop réfléchir !!!

Nous sommes dans le neuvième mois, j'ai peur mais je suis confiante, je m'y vois déjà dans la salle nature à attendre que Mr col veuille bien s'ouvrir au chaud dans la baignoire.
C'est long j'ai battu un record de poids et frise les 90 kilos en ce mois d'avril (non ce n'est pas un poisson). Je ne dors plus les nuits et pleure beaucoup, après m'être mise presque à genoux devant le gygy j'obtiens le déclenchement.

Lundi 20 avril 7h je pointe à la mater, col bien fermé (et merde) tant pis on y va je n'en peux plus...Pose du tampon de propess, la journée passe et l'on me dit qu'un déclenchement est plus douloureux qu'il faudrait peut être penser à la péridurale ... Douloureux, douloureux moi je ne sens rien sauf que ça ne sent pas bon pour moi si mademoiselle attend trop...je me vois déjà les bras en croix entrain de me faire charcuter le ventre.

Lundi 20h le col n'a pas bougé ...

Mardi 7h le col n'a pas bougé, j'en suis à 24h de tampon et RIEN, je craque je pleure je veux accoucher...

La sage femme me dit que l'on va faire une pause, pause de quoi rien n'a commencé...elle me retire le tampon il est 8h.

Je marche je fais les 100 pas et si çà marchait...8h30 je marche encore et j'entends un bruit bizarre dans mon ventre une sorte de clic ... oh miracle je viens de percer la poche des eaux... j'ai le sourire ... pas pour longtemps... c'est quoi ces contractions de malade je n'arrive même pas à m'allonger sur le lit pour le monito, merci à la sage femme qui au passage m'engueule parce qu'elle n'a pas que ça à faire...j'ai failli la bouffer.

Le monito est posé, ma main dans celle de chéri qui va passer une sale demi heure et qui en ressortira la main littéralement broyée. Les contractions s'enchainent, toutes les 2 minutes je n'ai même pas le temps de souffler...le monito monte à 129 à chacune d'entre elle et mon petit clown de mari me demande de faire une pointe à 130 ... hum lui aussi je vais le bouffer.

30 mn plus tard monito fini LIBEREE DELIVREE je peux bouger...la sage femme vient m'examiner col ouvert à 4 non 5 non 6 et je la vois hurler préparez la salle d'accouchement.

Heuuuuuu ça va aussi vite d'habitude ??? Et ma salle nature, ma baignoire...je n'ai même pas le temps de réfléchir que se suis sur la table les jambes dans les étriers...
Alors oui je vous avoue qu'à cette instant précis j'ai demandé où était l'anesthésiste. Réponse: non mais madame il n'aura pas le temps d'arriver !!! Pendant une seconde c'est panique à bord, je ne veux plus accoucher je veux rentrer chez moi...non pas possible.

Ca y est elle est là je la sens elle viens de s'engager la contraction est permanente, ne poussez pas j'ai pas mis mes gants. Oui bien sûr tu crois que je vais attendre, je pousse fort fort fort...la tête est sortie mais les épaules sont bloquées... je pousse je hurle je lui donne toute mon énergie je dois faire peur aux voisines.

10h29 mon regard croise le sien et une grande histoire d'amour commence.





2 commentaires: