jeudi 19 mai 2016

Dis Maman, pourquoi tu l'aimes PAS ta Maman ?

Ma princesse, il y a bien des choses que tu comprendras quand tu seras plus grande, bien des non-dits que je pourrai t'expliquer, bien des vérités qu'il est trop tôt pour te dire ...

Ma princesse, toutes les relations mère-fille ne sont pas aussi chouettes que la notre, (du moins je l'espère de tout mon cœur), toutes les relations mère-fille ne sont pas jalonnées de câlins, de moments de complicité, de fous rires, de manque l'une de l'autre et d'amour maternel ... non malheureusement ça ne se passe pas toujours comme cela ...



Ma princesse, maman a gardé bien des séquelles encore aujourd'hui de cette relation toxique et pourtant nécessaire, de cette relation destructrice mais non voulue...des cauchemars, des souvenirs d'endroits effrayant où une petite fille de ton âge n'a rien à faire, des bruits, des cris, des angoisses, des pleurs...

Ma princesse, tu comprendras quand tu seras grande pourquoi je te martèle ces quelques mots "Je t'aime" à longueur de journée quand à moi ils m'ont tant manqués...

Ma princesse, maman a fait un long chemin pour accepter, un long travail pour comprendre que la maladie rend les personnes différentes, qu'il faut lire entre les lignes et chercher l'amour là où personne ne le verrait. Maman a du faire le deuil d'une maman "Normale", maman a longtemps espérée mais le miracle ne s'est jamais produit... Maman a du se persuader qu'elle était elle-même non-malade car les gens vont très vite pour faire des amalgames.

Ma princesse quand toi tu cours à la sortie de l'école pour sauter dans mes bras, maman elle serait resté des heures dans la salle de classe pour éviter de rentrer à la maison, quand toi tu réclames des tonnes de bisous et de câlins, maman elle refusait le contact, quand toi tu ne veux pas découcher pour rester avec moi, maman elle saisissait toutes les occasions pour prendre la poudre d'escampette, quand toi tu m'appelles toutes les heures quand je ne suis pas là, maman elle refusait de parler au téléphone quand la sienne maman faisait des séjours à l'hôpital ...

Ma princesse, après de longues années maman a compris que personne n'est coupable d'être malade mais maman a aussi compris que pour son bonheur il était nécessaire de s'éloigner même si la culpabilité n'est jamais loin. Alors tu sais ma puce, ce n'est pas que maman n'aime pas sa maman car les liens du sang sont indestructibles, c'est juste que certaine blessure laisse des traces indélébiles...

Mais ma princesse, sache que grâce à toi, grâce à ton frère et ta sœur, grâce à ton papa, la blessure de maman est devenue une jolie cicatrice mais que je préfèrerai toujours les cicatrices de la vie que vous avez laissé sur mon ventre et mes hanches même si celles-ci sont visibles.

Ma princesse des îles, je t'aime ...

Maman.

6 commentaires:

  1. Bravo, très bien écrit même si ce n'était surement pas simple!
    Belle déclaration d'Amour maternelle!!
    Tes enfants ont beaucoup de chance ;)

    RépondreSupprimer
  2. C'est beau et bien écrit, bravo car j'imagine que ce n'est pas facile de se livrer la-dessus, mais quelle belle lettre à ta fille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces beaux compliments, le plus dur est derrière moi et je profite de ma vie <3

      Supprimer
  3. Woauhhhh c'est fort ce que tu dis! Bel article en tout cas!

    RépondreSupprimer